Le REF décerne pour la onzième année sa Médaille d’Honneur à ceux de ses membres les plus anciens et les plus fidèles des soixante dernières années. La médaille a déjà été attribuée à 141 d’entre eux de 2008 à 2017.

Cette année, la médaille 2018 est décernée à 19 de nos grands anciens, membres de l’association qui satisfont aux trois conditions suivantes : être né avant le 1er juin 1934, avoir adhéré au REF avant le 30 septembre 1957 et avoir cotisé à l’association jusqu'à l’année 2017 incluse.

Le résumé du parcours radioamateur de chacun de ces grands anciens, tel que le Service Historique du REF a pu le recueillir, est publié dans ce numéro de Radio-REF et pourra être consulté sur le site du REF à la rubrique SHREF.

La médaille d’honneur 2018 sera remise par le président du REF lors de l’AG qui se déroulera à la cité du train de Mulhouse, à eux-mêmes ou par l'intermédiaire de leurs représentants s’ils ne peuvent être présents.

Gérard F2VX responsable du Service Historique du Réseau des Emetteurs Français.

 

F8ZQ, REF 9661 présenté par TK8GZ

Bernard Burdet, F8ZQ est né le 3 février 1921 à Paris 14ème. Il adhère au REF le 1er octobre 1956 sous le numéro 9661. Profession : ingénieur des Arts et Métiers. A cette époque, il habite rue de la Briqueterie à Gien où il réside toujours. Bernard correspond aux critères d’attribution, mais nous n’avons pu ni le joindre ni obtenir des renseignements le concernant par des OM de sa région.

 

 

F2DG, REF 9989 présenté par F5HX

Jean Guillon, F2DG est né le 5 avril 1923 à Parsac (23). Jean Guillon n’est initialement pas destiné à faire de la radio. Issu de la campagne il aurait probablement poursuivi l’activité familiale de paysan après avoir obtenu son certificat d’études à l’école de Parsac. C’est sans compter sur la période de Guerre qui à 19 ans le réclame pour de toutes autres réjouissances. C’est ainsi que réfractaire il se retrouve aux chantiers de jeunesse à Montmarault (03). Il finit par rejoindre le Maquis avant de s’engager dans l’Armée de Libération puis d’être au 30ème régiment d’artillerie, à Issoire (63) puis à Bourges (18) et enfin Altkirch (68). En 1946 il intègre l’Ecole de Gendarmerie de Pamiers (EPG) (09) puis il est affecté à Bourgoin-Jallieu (38) en stage de radioélectricien, ensuite à l’EAT de Montargis (45). Il revient à Bourgoin puis à Moulins (03) en 1948 et il est envoyé en Indochine de 1951 à 1953 pour contribuer à des opérations de maintien de l’Ordre en tant que gendarme et dépanneur radio avant de revenir à Moulins puis de faire des allers-retours de 1958 à 1962 entre l’Algérie et le continent. Il revient une nouvelle fois à Moulins et rejoint enfin Lyon-Bron (69) à l’atelier des Transmissions de Gendarmerie. ll profite de son temps libre pour perfectionner sa télégraphie. C’est à Moulins en 1957 qu’il devient radioamateur, membre du REF sous le numéro 9989 puis indicativé avec l’indicatif F2DG. Il épouse Jeanine le 4 février 1950 à Moulins. De cette union vont naitre 3 enfants (deux garçons et une fille), 6 petits-enfants et six arrières petits-enfants. De quoi assurer la relève… Au cours des années 1963-1964 il contribue très activement à la mise en place du radio-club de la MJC de Guéret, F2OU, assistant F2HN, président de la Section 24 du REF (Allier, Creuse, Puy de Dôme) et toute une équipe de jeunes guéretois, conduite par REF 12447. Jean n’est pas avare de conseils et de dons en matériels de récupération qui font le bonheur de tous ces débutants passionnés qui deviendront très vite chevronnés. C’est à Lyon-Bron (69) à l’atelier des Transmissions qu’il termine sa carrière en 1978. À 60 ans, en 1983 il reçoit le diplôme d’adjudant honoraire retraité de la Gendarmerie Nationale, la Médaille Militaire, il est nommé Chevalier de l’Ordre National du Mérite, et se voit attribuer le Mérite Départemental du REF. Désormais il vit paisiblement au bourg de Parsac auprès de Jeanine et parfois de ses enfants et petits-enfants. Chaque matin il s’isole sous l’escalier, dans son « shack » avec toujours le même plaisir pour s’adonner aux joies de la télégraphie. Il est bien entendu membre de l’UFT. Les QSO s’additionnent, les QSL s’ensuivent et lui apportent toujours le même bonheur et la même fierté.

 

 

F2DL, REF 9718 présenté par F6BYJ

Jehan Lechevalier, F2DL est né à Locmaria-Plouzané (29) le 1er avril 1927. Après ses premières écoutes des bateaux sur son poste à galène, il deviendra un passionné de radio et de mécanique. Lors du service militaire, il utilise ses passions pour devenir opérateur radio. Engagé ensuite pendant 6 ans, il participe de 1949 à 1953 à l’installation de la station météo « Martin de Viviès » sur l’île Amsterdam. En 1956, il entre à la Gendarmerie comme opérateur et surtout comme dépanneur. Spécialiste sur les appareils RTTY et les antennes, il transforme ses acquis et devient radioamateur comme son frère FB8BJ en utilisant son manipulateur électronique à lampe. Il adhère au REF sous le numéro 9718 fin 1956. Beaucoup de changement de résidences pour son travail ! Toulouse, un passage en Algérie où il est FA2DL, … et enfin Bordeaux où il prend sa retraite en 1981. Il vient alors s’installer en Charente à Cherves-Chatelars en espérant y vivre pleinement ses passions que sont la construction ou la restauration radio, la télégraphie mais aussi la mécanique et la moto. Il y a ajouté depuis quelques années la musique (piano et accordéon). Depuis 2013, il renoue avec la moto et pas pour faire que le tour du village ! Son fils Thierry a aussi attrapé le virus de la moto mais hélas pas celui de la radio. Il a un poste décamétrique moderne et une antenne Levy pour ses écoutes mais il reste discret sur l’air. Il apprécie beaucoup la revue Radio-REF avec les nouvelles des régions, les parties techniques et participe aux réunions et rencontres où il se rend régulièrement comme à Tours, à Marennes et tout dernièrement à Cestas. En ce début mars, j’ai eu le bonheur de rencontrer un passionné curieux de tout et voulant continuer à apprendre pour le plaisir et pour faire tourner les neurones. À le voir avec ses 91 spires au PA, cela semble un très efficace médicament.

 

F2TO, REF 9700 présenté par TK8GZ

- André Boulestreau, F2TO est né le 1er décembre 1927 à Angers (49). Il adhère au REF le 1er Janvier 1956, sous le numéro 9700. Il habite alors à Paris dans le 8ème. Il réside actuellement rue de Pornichet à Saint-Nazaire Cet OM correspond aux critères d’attribution, mais nous n’avons pu ni le joindre ni obtenir de renseignements le concernant de la part des OM de sa région.

 

 

F2AD, REF 9887 présenté par TK8GZ

Christian Larriu F2AD est né le 27 décembre 1929 au Vésinet. Il adhère au REF le 1er février 1957 sous le numéro 9887 présenté par Pierre Alépé F3GK, REF 7801. A cette époque, il habite Avenue de Versailles à Paris 16ème. Après une activité de radioamateur entre Paris, Madagascar et le Vésinet, il est F2AD en 1958 (et 5R8AD en 1963), il prend sa retraite à Roquebrune-sur-Argens dans le 83.

 

 

F2BS, REF 10044 présenté par F2VX

Jean Mahias F2BS est né le 8 juin 1929 à Queilly. Alors qu’il exerce la profession de commerçant en radiotélévision, il adhère au REF sous le numéro 10044 le 27 mars 1957 avec comme parrain Maurice Renault F3OH. Il devient F2BS la même année, avec une station « home-made ». Jean a construit ses émetteurs et récepteurs pendant longtemps, et trafique toujours en RTTY aujourd’hui avec du matériel qu’il a fabriqué. Passionné de DX, il est au tableau du DXCC Honor Roll. Actif en CW, SSB et RTTY. (1er français pour le RTTY, il ne lui manque que VK0M Macquarie et en télégraphie uniquement P5 Corée du Nord pour le Top Honor Roll). Jean est aussi 8ème mondial au IOTA, avec 1.113 îles au classement de juillet 2017 (actuellement 1.115 pour le classement de 2018). Jean a toujours évolué avec les techniques de la radio et de l’informatique. Il a conseillé et aidé de nombreux radioamateurs sur la région de Rouen. C’est un grand technicien et un exemple pour les DX’eurs, homme très modeste, discret, et d’une grande gentillesse.

 

 

F8HT, REF 6785 présenté par TK8GZ

Jean Gounel F8HT est né le 5 juin 1931 à Neuvic, Corrèze. Il adhère au REF le 18 janvier 1957 sous le numéro 6785 avec l’indicatif F8HT. A cette époque, il habite à Clermont-Ferrand où il est radioélectricien. Alors Jean s'oriente vers une activité de commercial à Clermont-Ferrand puis à Paris Boulevard Diderot (RCS) où il vend sécurité et matériel électronique aux radioamateurs, il a toujours été actif en radio et communique sa passion à son QRP qui est Guy F1FBZ ; il prend sa retraite à Compeyre, commune de Liginiac en Corrèze en continuant à être actif sur 40 mètres quand sa santé lui permet l’accès à sa station.

 

 

F5EGB, REF 10292 présenté par TK8GZ

Edmond Lacaze F6EGB est né le 29 février 1932 à Lanne Hautes Pyrénées. Il réside encore aujourd’hui dans la même commune. Le radioamateurisme lui est présenté par Yves Athanaze F9EU. Il adhère au REF sous le numéro 10292 le 2 juin 1957, présenté par Pierre Ricaud F8CH et Maurice Durand F3PL. Il est chaudronnier de profession lors de son adhésion mais continue sa formation pour devenir technicien dans l’aéronautique. Il passe sa licence en 1977 et reçoit l’indicatif F1EGB la même année, puis F5EGB en 1994. Il trafique surtout en DX décamétrique mais a aussi été actif sur le 1,2 GHz ; il est membre du CA du REF 65 (membre du Conseil des Sages. )

 

 

F9LH, REF 8611 présenté par TK8GZ

René Brière, F9LH est né le 10 juin 1933 à Paris 15ème. Il adhère au REF le 26 octobre 1953 sous le numéro 8611, présenté par F3IH et F3FX. A cette époque, il demeure à Ivry la Bataille et est mécanicien outilleur. Il habite actuellement Route de Séloge 73800 Les Marches. Cet OM correspond aux critères d’attribution, mais nous n’avons pu ni le joindre ni obtenir de renseignements sur sa personne de la part d’OM de sa région.

 

 

F9IQ, REF 9001 présenté par F1DUE

Jean-Claude Perrotey, F9IQ est né à Châlons-sur-Marne (Châlons-en-Champagne 51) le 13 juin 1933. C’est en 1954 que Jean-Claude passe sa licence avec un émetteur de fabrication maison, c’est la règle à l’époque. Le passage de la licence ne lui pose aucun problème car il termine ses études à l’école centrale de TSF à Paris. Jean-Claude adhère au REF en janvier 1955 sous le numéro 9001, ses parrains sont F3MS et F3DS. En 1970, il se consacre à la vie administrative du REF. Il est président départemental de la Marne de 1976 à 1981. 1980 est une date importante pour Jean-Claude. En effet, après une période où la gestion au REF est très contestée, une nouvelle équipe d’OM prend le pouvoir avec à sa tête Jacques, F3JS pour relancer l’association qui est au bord du gouffre. Jean-Claude est nommé trésorier et il accepte la lourde tâche de renflouer les caisses qui sont vides. F9IQ contrôle toutes les dépenses d’où son surnom de « Tonton Picsou ». Avec le CA solidaire, il lance un appel aux dons et c’est un grand succès, le REF peut enfin repartir sur de bonnes bases ! Cette équipe qui reste quelques années aux commandes impose un nouveau style. Puis il rejoint la commission financière avec Gérard F6DXU pour en être le responsable quelques années plus tard. Pour son dévouement à notre association, F9IQ reçoit le mérite national du REF en 1997. En 2017, il est nommé Membre d’Honneur du REF.

 

 

 

F3OD, REF 7979 présenté par TK8GZ

- Antony NOUEL, F3OD est né le 19 juin 1933 à Bourguenais (44). Il adhère au REF le 1er janvier 1951 sous le numéro 7979, parrainé par R. Larcher REF 035. Il habite à Bourguenais (44). Cet OM correspond aux critères d’attribution, mais nous n’avons pu ni le joindre ni obtenir de renseignements le concernant de la part d’OM de sa région.

 

F5BKU, REF 8588 présenté par F2VX

Georges Terrail, F5BKU est né le 27 juin 1933 à Vendenheim près de Strasbourg de parents cheminots (mère alsacienne et père drômois). En 1939 la famille s'installe d'abord à Melun puis à Tonnerre (Yonne). Très tôt il aime bricoler, surtout avec Jean-Paul Spindler (qui deviendra F8ZW, créateur de BATIMA présent sur de nombreux salons) et adhère au REF sous le numéro 8588 le 2 septembre 1953, avec A.Rosse F9DV et Jean-Pierre Hirle F3PN, comme parrains. Georges est alors étudiant à la faculté de pharmacie où il fait la connaissance d'Evelyne qui deviendra F5RPB. En 1963, ils se marient après son retour de la guerre d'Algérie et 2 ans plus tard s'installent dans un petit village de la Drôme, Saillans, où Georges achète une pharmacie. En 1970, il passe sa licence avec un examinateur venu de Paris (M. Sigrand) et devient F1BKU. Grâce à un voisin radio dans la marine marchande, il s'entraîne à la télégraphie pour passer le F5 en 1985. En 1998, il adhère au CDXC, puis avec son épouse F5RPB ils adhèrent à l'IPHG (International Pharmaceutical Ham Group) pour lequel Georges devient coordinateur pour la France. Sa station est composée d’un Kenwood TS 570 D, d’une Versatower, d’une antenne 3 éléments YAGI et ainsi Georges peut rayonner dans le monde entier et obtenir ainsi son diplôme DXCC en 1994.

 

 

F9DM, REF 9315 présenté par F1DUE

Robert Bretagne, F9DM est né à Diges (89) le 20 décembre 1938. Robert découvre le radioamateurisme au stand du REF à la foire d’Auxerre où il rencontre deux OM F3LG et F9HQ qui deviendront des amis. Il passe sa licence en 1955 et devient F9DM (c’est une deuxième attribution). C’est aussi en 1955 qu’il adhère au REF sous le numéro 9315 parrainé par F9FY et F9HR. Robert construit de nombreux équipements radioamateur, je vous renvoie à un excellent article http://f9dm.kazeo.com/. Son trafic soutenu lui permet d’obtenir plusieurs diplômes : DDFM VHF, DUF, DXCC. Il reçoit le mérite national du REF en 1967 pour son engagement total dans la promotion du radioamateurisme et du REF.

 

F9IU, REF 9181 présenté par F1DUE

Pierre Henriot, F9IU est né le 22 décembre 1933 à Saint Chéron (91). Engagé en 1952 à 18 ans à l’Ecole des Transmission de Montargis, Pierre fait carrière dans l’armée française. D’abord l’Indochine en 1953 où l’envie du trafic est trop forte pour résister ! Pas encore radioamateur, Pierre contacte les amis en métropole comme F9AB du Mans avec l’indicatif Fi8BF. Pierre adhère au REF le 29 mai 1955 sous le numéro 9181. C’est aussi en 1955 que Pierre passe sa licence pour devenir F9IU. Puis l’Algérie en 1955, son indicatif est FA9IU ensuite Besançon, Mailly, Mourmelon et Versailles... Après 18 ans de bons et loyaux services au sein de l’armée Française, Pierre décide en janvier 1970 de prendre sa retraite. À partir de cette époque F9IU consacre beaucoup plus de temps au radioamateurisme. Entre 1971 et 1981, Pierre s’implique dans la réalisation et l’entretien du R7 de Marseille. Actuellement, Pierre est très actif en télévision analogique et numérique sur 400 MHz, 1,2 GHz, 2,3 GHz et 10 GHz sans oublier le trafic en décamétriques. Malgré son âge, il consacre toujours un peu de temps à son sport favori le judo qu’il pratique une fois par semaine en tant que ceinture noire 2ème DAN.

 

F6CXQ, REF 9407 présenté par TK8GZ

Claude Boehler, F6CXQ est né le 24 décembre 1933 à Saint-Leu-la-Forêt. Il adhère au REF le 1er janvier 1956 sous le numéro 9407. De profession ingénieur électricien (il a été militaire dans les transmissions) il demeure lors de son adhésion rue de Verdun à Saint-Leu-la-Forêt. Il vit actuellement rue Michelet, à Saint-Leu-la-Forêt. Cet OM correspond aux critères d’attribution, mais nous n’avons pu ni le joindre ni obtenir de renseignements à son sujet auprès des OM de sa région.

 

 

F3ET, REF 7974 présenté par F2VX

Paul Lalibert, F3ET est né le 30 décembre 1933 à Bordeaux Caudéran. Alors qu’il est étudiant à l’Université de Bordeaux, il adhère au REF le 8 octobre 1951, avec Pierre Candolive – F9DP et Jean Lagrange – F9JO, comme parrains, et devient alors REF 7974. En 1952, il reçoit son indicatif F3ET à l’âge de 19 ans. Paul va exercer toute sa carrière au sein de la police nationale, division radio communication - équipements techniques - au Ministère de l’Intérieur à Paris. Toujours très actif sur les bandes, surtout en télégraphie, Paul est aussi membre de l’UFT, du G-QRP-Club, et de la RSBG anglaise. Il habite aujourd’hui dans le 78, à Magnanville.

 

F3GC, REF 9628 présenté par F2VX

Robert Cadot, F3GC est né le 12 janvier 1934, à Saint Dié dans les Vosges. Le 1er septembre 1956, il adhère au REF sous le numéro 9628. Il est alors sergent de l’armée de l’air, au CEIT 892, à Étampes et va rester 7 ans comme radio-télégraphiste dans l’armée de l’air. Ensuite, Robert travaille chez Bull, puis à la société Crouzet, à Valence/aéro dans la Drôme. Pendant cette période de sa vie professionnelle, il voyage beaucoup, il est évidemment moins présent sur les bandes. Retraité, Robert habite depuis toujours à Montmirail, près de Romans, dans le nord de la Drôme. Il est toujours actif avec ses amis, surtout sur la bande des 80 mètres.

 

F3XC, REF 8415 présenté par F2VX

Bernard Pavie, F3XC est né le 26 février 1934, au Mans. Au début des années 50, pendant son apprentissage comme installateur électricien, il écoute tous les soirs, sur le BCL familial, le QSO entre les stations du Mans, F3YE et F9QB sur 40 mètres. Dès lors, de plus en plus intéressé, il s’inscrit au radio-club sarthois F8GE, et au REF. Il devient REF 8415, avec Lucien Barbey F9QB, comme parrain. Le 27 septembre 1953, il obtient sa licence radioamateur avec l’indicatif F3XC. 1953 est aussi l’année de sa préparation militaire, à la caserne Mangin, où il obtient un certificat d’opérateur télégraphiste. Il travaille ensuite pendant 6 mois chez deux OM, F8MM et F8HY, comme électricien, à Chantenay/ Villedieu, avant d’effectuer à partir de 1955, son service militaire, au Maroc. Pendant 30 mois, il est opérateur-radio à l’école des transmissions de l’Armée de l’Air (BA724), où il obtient son certificat ORG. Puis F3XC ne va cesser de côtoyer le domaine radio durant toute sa vie professionnelle, dans le dépannage des générateurs HF 10 KW, et 200 KW, pour le traitement de pièces mécaniques, et la radio téléphonie au sein de son entreprise. Bernard a toujours privilégié la construction personnelle de sa station, le dépannage et l’écoute du trafic, avec cependant une présence régulière en VHF local

 

F8CH, REF 8410 présenté par F2AR

Pierre Ricaud, F8CH est né le 13 mars 1934 à Constantine, il adhère au REF le 12 janvier 1953 sous le numéro 8410. Il habite alors route de Lourdes à Tarbes. Il est encore lycéen lorsqu’il est présenté par son parrain Gérard Gattermann, REF 8281. Son QRA de l'époque est Mazères dans les Hautes Pyrénées, puis Colomiers dans la Haute Garonne où il réside toujours. Cet OM correspond aux critères d’attribution, mais nous n’avons pu ni le joindre ni obtenir de renseignements à son sujet auprès des OM de sa région.